Nature et Découverte

Circuit des oratoires sur la commune du Castellet

Hameaux de Sainte-Anne, du Brûlat , du Plan

La commune du Castellet totalise une quarantaine d'oratoires.
Ce site regroupe ceux qui sont les plus accessibles.
Ils sont généralement placés le long des routes et aux carrefours, quelquefois considérés comme des lieux dangereux,
- sur une route publique (74%) ;
- aux carrefours de chemins,
- dans les champs,
- à proximité d'une chapelle ou d'un cimetière, pour en marquer le souvenir.Oratoire


A l'exception d'un seul situé sur la pente nord du village médiéval, les oratoires sont répartis principalement sur le territoire des hameaux de plaine,
- Sainte-Anne, en totalise le plus grand nombre, notamment le long du " chemin des oratoires " ,
- Le Brûlat,
- Le Plan,

Les oratoires de notre commune sont exceptionnellement nombreux, sans qu'on puisse en trouver la raison, ils sont donc une caractéristique de notre patrimoine rural.

Comme les menhirs et les stèles romaines, ils étaient les manifestations visibles de l'idée de l'inspiration vers le ciel, dans les niches desquelles on déposait des divinités.

Ils sont pour la plupart anciens, certains datent du XIXème s., l' un d'entre eux est le plus ancien du canton, il est mentionné au XVIIème siècle. Il s'agit de l'oratoire dédié à Notre-Dame de La Pinède sur le terroir du Brûlat, n°6.
Un autre est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 7 octobre 1931, il s'agit, sur le même terroir que le précédent, de l'oratoire dédié à Saint-Antoine, Saint-Clair et à Sainte-Anne, n°2, situé actuellement dans le domaine de la Tour du Bon.

Ces petits monuments s'intègrent parfaitement au paysage champêtre dans lequel ils ont été placés. S'ils ne sont pas situés dans les champs, ils se dressent souvent à l'ombre d'un vieux chêne, près de pins ou d'un vieux bosquet.
De nos jours, il y a autant d'oratoires anciens que récents. Ce passage du domaine public au domaine privé changea la destination des oratoires.. Ils sont alors bien souvent, fonctionnarisés. On y met la boîte à lettres, la lanterne, le portail, le robinet ou le nom de la maison. On assiste alors à une laïcisation.
On est passé du monument qui rassure et console, à un monument laïcisé.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts